Livraison offerte à partir de 70€ 💝 Les coffrets de Noël sont arrivés! Commande expédiée en 24/48h 🔥 Découvrez les nouvelles éditions limitées
Logo

Entretenir le jardin en hiver

Nous sommes en plein milieu de l’hiver, et la saison des semis se rapproche à grands pas. Comment préparer au mieux son espace vert pour que la saison prochaine soit florissante  ? Quelles sont les astuces pour préserver son jardin ?

Même pendant la saison froide, il est nécessaire de s’occuper du jardin et de vos plantes. C’est le moment idéal pour les travaux, on peut effectuer encore quelques plantations, du nettoyage, des travaux d’entretien et de remise en forme.

Continuité de l’automne…

Quand les dernières feuilles tombent des arbres, il est encore temps de passer le dernier coup de tondeuse de la saison. On enlève les feuilles mortes des endroits où de nouvelles plantes pourrait pourrir ou être étouffées sous les feuilles humides. On taille les arbres et ramasse les branches mortes.

Veillez à laisser certains endroits comme refuges aux petits animaux et insectes (autour du bois, au pied des arbres, dans les buissons…) pour passer l’hiver.
Ces feuilles viendront rejoindre vos zones de culture et couvrir le sol pendant l’hiver, elles apporteront de la matière organique aux cultures.
Vous pouvez également les intégrer à votre compost.

Plantations et nettoyage (compostage, cueillette etc..)

On rentre les pots de fleurs sensibles au froid dès le début de la saison. Concernant l’entretien, on peut nettoyer les massifs en désherbant et en arrachant les annuelles défleuries. On peut aussi couper très court les vivaces.

Renouvelez la terre des bacs de terrasse ou de balcon en remplaçant par du terreau.

Avant les périodes de gelées, c’est le moment idéal pour la transplantation de rosiers. Une fois en repos végétatif, c’est la meilleure période ! L’hiver est la meilleure période lorsqu’on plante à racine nues, les rosiers demandent alors moins de soins et sont plus économiques.

On peut également planter les bulbes qui fleuriront au début du printemps, et des vivaces qui fleuriront dès la fin de l’hiver comme les primevères.

Les arbres et arbustes peuvent aussi être implanté hors des périodes de gelées lorsqu’ils sont en repos hivernal.

 Nettoyage des outils et aménagement, recycler les objet usagés.

C’est le moment de nettoyer vos outils de jardin, de nettoyer et désinfecter les pots.
Une lame rouillée ? Humectez les deux faces avec un oignon cru et frottez ensuite énergiquement avec du sucre en poudre. Séchez avec un papier absorbant et lustrez avec une bougie pour protéger la lame.

Nettoyer les citernes de récupération d’eau de pluie et les canalisations pour éviter que le gel n’endommage le matériel.
Protégez les cultures restantes les plus fragiles avec un voile de forçage (un voile léger qui laisse passer l’eau et la lumière).

Recyclez vos vieux godets en plastique d’une année à l’autre pour faire vos semis.
Vous pouvez aussi conserver vos coquilles d’oeufs qui vous serviront de godet avec un peu de terreau, idéal pour planter directement en terre en cassant la coquille avant de l’enterrer.

On peut créer une allée ou un passage avec des rondins de souche de bois local.

Les bouteilles en plastique peuvent facilement être recycler pour le jardin. Servez-vous en de mini serre pour planter vos graines, d’arroseur individuel pour vos plantes ou de cueille-fruit en coinçant un manche en bois dans le goulot et en faisant une découpe au cutter.

Préparation du sol

Nettoyer le jardin au repos hivernal demande du temps, mais il est temps également de penser au renouveau de la saison suivante.

La préparation du sol va être importante. Personnellement, nous ne bêchons pas le sol, nous ne retournons pas la terre. Nous laissons les organismes vivants du sol faire leur travail et nous leur apportons une couverture d’hiver avec un mixe de feuilles mortes, des plantes annuelles arrachées et laissées sur place, compost, paille, branchages…

Sur certaines parcelles nous mettons aussi des morceaux cartons. Cela permet de retrouver un sol nu et nourri quand vient le printemps.
L’étouffement des « mauvaises herbes » par l’absence de lumière est une méthode très efficace d’une saison à l’autre pour désherber une parcelle que l’on veut cultiver.
Le paillage, une bâche en plastique, une planche de bois, peuvent aussi jouer ce rôle, le paillage sera aussi utilisé en été pour couvrir le sol de la chaleur et conserver plus facilement l’humidité.

Servez-vous de votre compost, de votre fumier (de cheval, poule, âne…) pour donner des nutriments aux organismes du sol. Il va s’enrichir pour la saison suivante. Veillez à ne jamais trop en mettre. Trouvez le bon équilibre entre les éléments, le fumier est une matière organique puissante qui réchauffe le sol, il faut le répartir sur toute votre zone en quantité raisonnable.

Conservation des graines pendant l’hiver et préparation des plans de culture

Si vous récoltez les graines de vos fleurs et légumes pour les semer l’année suivante, veillez à les conserver dans des sachets en papier qui laissent passer l’air, chaque sachet étiqueté de la variété.

Conserver les sachets à l’ombre, à l’abri du gel, de la chaleur et de la lumière. Les graines se conservent entre 2 et 5 ans, des fois plus selon les variétés.

En janvier/février, vous pouvez alors faire l’inventaire de vos graines et commencer à vous procurer ce qu’il vous manque pour établir un plan de culture.

On envisage alors le compagnonnage des plantes, car installer côte à côte deux espèces dont les besoins racinaires sont les mêmes appauvrit le sol.
On prend en compte le volume des plantes à leur maturité pour envisager la future place.
Les plantes et les fleurs se protègent mutuellement des maladies, varier les cultures au sein de votre potager est indispensable. C’est d’ailleurs un des principe de la permaculture.
Faire les bonnes associations de plantes vous aidera à lutter contre les maladies et les attaques de nombreux insectes.
Les myosotis protègent les framboisiers, la ciboulette avec les rosiers, la menthe avec les courgettes et les aubergines, le basilic avec les tomates, les poivrons et les piments, le romarin avec les choux, les capucines avec les carottes, les haricots avec le thym…

Veillez à ne pas remettre sur la même parcelle une même culture d’une année sur l’autre. Cela permettra au sol de se régénérer plus facilement et vous obtiendrez un meilleur rendement.

L’association des cultures doit prendre en compte les besoins en eau et en lumière de chaque plante.

Finalement l’hiver est une période charnière dans laquelle nous aidons nous aussi au renouveau de la nature en nettoyant, en préparant et faisant place à la saison future.

Votre produit a bien été ajouté au panier ! Cart
Left Menu Icon